Prendre le temps de perdre son temps...

Voici quelques dessins, illustrations, esquisses, et planches de ce concept en voie d'extinction.

18 janvier 2011

Dévaluations nationales

01

02

C'est en ce moment même dans toutes les écoles de France, et je peux vous dire que c'est pas simple à gérer. Allez expliquer à des élèves qu'on les évalue au mois de janvier sur l'intégralité des programmes scolaires, alors qu'ils n'ont pas encore tout vu (ou revu). Y'a de quoi décourager même le plus motivé des apprenants en herbe... et parfois même, le plus motivé des maîtres. L'éducation nationale a ceci de merveilleux qu'elle aime les problèmes, les grands nombres, et qu'elle affectionne tout particulièrement les statistiques, au détriment des élèves et des enseignants, malheureusement. Amis des chiffres, bonsoir !

Posté par kaahel à 19:43 - 02 - Ecole - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Et oui... Mon petit frère fait partie de ces malheureux élèves qui se retrouvent à devoir passer cette évaluation pour laquelle on les stresse (mais réel stress) depuis la rentrée...

    Posté par Alicia, 19 janvier 2011 à 00:16
  • Et j'ajouterais un stress "inutile" puisque ces évaluations ne conditionnent pas l'accès à la sixième. On se demande tous à quoi ça rime de faire passer cette "épreuve" qui ne sert que de support aux statistiques.

    Posté par KL, 19 janvier 2011 à 08:49
  • Pourquoi ne pas les boycoter ?

    Posté par 2fois2cinq, 19 janvier 2011 à 09:54
  • C'était encore possible il y a un an ou deux. Cette année, la politique des inspections académiques a changé : il n'est plus possible du tout de "boycotter" les évaluations, sous peine de mise à pied sévère.

    Pour ma part, je m'efforce à mon échelle de dédramatiser totalement les évaluations vis-à-vis de mes élèves (qui, contrairement au dessin, ont bien compris que "ne pas savoir faire quelque chose en janvier" dans ce cas précis n'est pas grave du tout, et sans conséquence sur le regard qui est porté sur eux). Et puis du côté des parents, j'ai expliqué qu'il ne s'agit que d'une façon de voir ce qu'il nous reste à étudier pour la fin de l'année. C'est d'ailleurs le seul rôle que je donne à ces évaluations : faire un point sur les sujets étudiés depuis le début de l'année.

    Posté par KL, 19 janvier 2011 à 10:56
  • Comme ça en passant

    Bonsoir,
    Je poste mon premier com' sur ton blog juste pour te remercier !
    J'aime beaucoup ce que tu fais !
    Au prochain post !

    Posté par Roveuch, 19 janvier 2011 à 20:30
  • Posons le postulat suivant: soit "A" un élève cognitivement normal ( càd capable de différencier un pokemon d'une gauffre au sucre) et "B" un représentant émérite de la communauté professorale. Plaçons maintenant "A" et "B" dans une solution diluée à 50% d'ambition pédagogique.
    Qu'observons nous et bien que "A" et "B" sont solubles dans les directives statistico-ministérielles!!

    Posté par Proctor, 20 janvier 2011 à 09:41
  • Quelle folie, l'EN

    Halala, mon pauvre KL. je te comprends, je compatis...
    Effectivement, c'est tordu, insoluble, illusoire en plus, parce qu'entre ce que les schtroumpfs auront appris jusqu'à aujourd'hui et ce dont ils se souviendront l'an prochain, il y a déjà un fossé immense...
    les statistiques de l'EN, c'est un peu le seul moyen qu'ont trouvé nos "chers" intellos du Ministère pour justifier leurs idées, qui, bizarrement, sont bien souvent mises en application avant même qu'ils n'aient eu les rapports d'évaluation...
    Enfin, moi, ce que j'en dis, hein...

    Proctor, ton com' est hilarant

    Posté par Mery, 20 janvier 2011 à 13:33
  • de l'autre côté aussi.

    En angleterre, où j'habite hein parce que sinon j'en parlerais pas, c'est pareil! ça s'appelle SATS et ils ont lieu en fin de CP et en fin de CM2 et si les résultats ne sont pas satisfaisants, l'école est sûre d'être inspectée l'année suivante et de voir ses budgets restreints.
    Du coup toute l'année du CM2 au lieu de leur enseigner des trucs interessants on bachotte pour les SATS.
    L'"avantage" c'est que les profs qui "obtiennent des résultats" sont chouchoutés à mort dans l'école et peuvent négocier des salaires intéressants.
    Mais les gamins sont stressés pendant toute l'année et fin mai une fois les exams passés, il n'y a plus rien à en tirer, ils ne veulent plus rein faire vu qu'ils sont crevés...sauf que l'année scolaire au Uk c'est jusqu'au 15 juillet...

    Posté par Titsteph, 21 janvier 2011 à 18:47
  • Titsteph, c'est très instructif ce que tu nous expliques-là ! En revanche, on ne peut pas réellement comparer ce qui se passe en Angleterre et ce qui se passe ici : vos évaluation arrivent en fin d'année, contrairement à nous. Et c'est essentiellement ça qui pose problème. Si on nous demandait d'évaluer nos élèves au mois de juin, je ne trouverais pas ça anormal du tout, au contraire. Même chose en début d'année, puisque cela permet de savoir où les élèves en sont avant de commencer le programme. Par contre, la dérive qui vise à utiliser les statistiques pour mettre "en concurrence" les secteurs d'école me dérange énormément. Jusque là, nous avions la chance, nous instits français d'être recrutés définitivement sur concours, puis évalués régulièrement par les inspecteurs sur la qualité de notre enseignement, et non sur le taux de réussite

    Posté par KL, 22 janvier 2011 à 08:25
  • (suite) des élèves (qui dépend grandement du milieu socio culturel dans lequel baigne l'école). C'était très sain puisque chaque élève pouvait aller à sa vitesse, et PROGRESSER à son échelle, et non pas pour gonfler des statistiques. J'espère conserver le plus possible cette idée d'une école publique républicaine juste, et non celle d'une école privée soumise aux réslutats et excluant donc tout élève en difficulté (par une sélection financière ou sur dossier à l'inscription)....

    Posté par KL, 22 janvier 2011 à 08:28
  • (suite et fin)

    Dites-donc, c'est gonflant de ne plus voir ce qu'on tape dans le cadre "commentaire" lorsqu'on dépasse un certain nombre de mots ! Du coup, désolé pour les coquilles que je n'ai pas pu modifier.

    Posté par KL, 22 janvier 2011 à 08:30
  • vive l'école qui rend dingue !

    Posté par cafardages, 26 janvier 2011 à 16:24

Poster un commentaire